• Valérie Siino

Le poids du confinement

Mis à jour : avr. 3


Compenser le stress, le manque, l'ennui, les peurs, les colères par de la nourriture... et l'estime de soi dégringole, l'image de soi s'abime, les jeans rétrécissent aussi vite que les reproches croissent. Et la cercle vicieux s'installe.


Aussi, à partir de demain matin

- vous structurez votre journée de manière dynamique,

- vous vous engagez à ne plus grignoter du tout.

Dites-vous que vous survivrez bien encore 2 heures, jusqu'au repas suivant si vous aviez faim,

- vous ne vous pesez pas toutes les heures : 1 fois par semaine, maximum,

- le soir, vous envisagez un repas très léger, voire une diète (prendre conseil après de votre médecin ou d'une diététicienne),

- vous vous félicitez de ce que vous réussissez,

- vous prenez une feuille, 2 colonnes : l'une pour les stress et les peurs que vous listez, l'autre pour les solutions à mettre en œuvre ou déjà en cours,

- vous vous faites confiance,

- vous arrêtez de focaliser sur l'enfermement : il est surtout dans votre manière de voir les choses,

- vous vous obligez à trouver 20 points positifs à propos de ce confinement et les relisez chaque jour : 20 points, oui, oui !

- votre esprit, lui, n'est pas confiné : rêvez, évadez-vous comme vous ne l'avez encore jamais fait, fermez-les yeux !...

- au pire, voyez le bon côté des choses : (à trouver vous-même et à rajouter ici).

Et pendant que vous finissiez de lire cet bref article, lâchez le paquet de chips que vous aviez entre les mains !

Me contacter au 04.90.31.40.72 - 06.05.17.72.08 (appel ou message vocal : pas de textos)

©2019 by Valérie Siino.